Newsletter N°12: L'INTERVIEW

L'INTERVIEW DECONFINEE DU BUREAU EDIPUB

Les administrateurs membres du Bureau EdiPub, comme les 2 permanentes de l’association, ont dû, comme tout un chacun, gérer en télétravail leurs obligations professionnelles, en même temps que leurs obligations personnelles et familiales, en y incluant bien sûr, les travaux propres à notre association, plurimédia et pluri-sujets.

Cette interview confinée nous donne un aperçu de leur réflexion sur le retour à une vie (plus ou moins) normale, permettant de nouveau les contacts humains mais favorisant les échanges virtuels…le paradoxe de la crise !

Emmanuel Guyot - TF1 pub- Président d’EdiPub

Le confinement continue et le rythme de travail s’adapte à ce nouveau mode de travail. Ce qui était impensable hier, s’est imposé en quelques jours et quand je repense aux discussions avec certaines personnes contre la mise en place du télétravail, ça me fait bien rire et j’aimerais les revoir aujourd’hui !

Sans le vouloir, nous avons énormément progressé avec des nouveaux modes de travail ; les réunions en visioconférence sont d’une redoutable efficacité : elles commencent à l’heure, sont plus directes et font gagner un temps très important. Ces changements vont également nous pousser à remettre en cause d’autres pratiques quotidiennes, nos déplacements, nos rythmes et équilibres et j’ai particulièrement hâte de voir comment ces évolutions positives vont venir impacter nos vies.

Bien entendu, j’ai surtout hâte de retrouver les contacts humains qui remplissent nos journées car au-delà des mails et des images, nous ne sommes pas des êtres numériques !

 

Pascal Terraube - Group M- Vice-Président d’EdiPub

Avant l’ « après » confinement, quelques mots sur le « pendant » : c’est l’enchainement de paradoxes, plus de temps pour faire les choses mais plus de sujets à traiter, des plages horaires étendues mais des décisions beaucoup plus rapides et un retour du pragmatique, une accélération des moyens numériques, sans frein. Plus de contact virtuel, et dans le même temps, j’évite tout le monde dans la rue.

Pour l’ « après » confinement, notre vie va changer, nos comportements, nos relations : nous travaillons sur les impacts IT pour l’instant, sur l’infrastructure, plus de travail à distance, plus de solutions numériques, signatures, workflow, tout cela va s’accélérer et EdiPub devra s’adapter, garantir la standardisation des échanges et aider, voire accélérer les mises en place. Pour finir et donner une image à ce nouveau monde, moi qui fais un peu de vélo donc virtuel en ce moment (home trainer connecté), le Tour de Suisse est passé en mode virtuel avec une soixantaine de coureurs pro, fou...

 

 

 

Lorsque ce virus partira comme il est venu, que restera-t-il de tous ces effets ? Ce n’est pas de moi mais c’est pour moi la question de l’après.

 

Take care, stay safe.

 

Frédéric Langer -M6 pub- Trésorier d’EdiPub

Cette période de confinement nous a fait basculer dans de nouvelles habitudes avec du télétravail à 100%. Le relationnel et l’écoute des autres s’imposent encore plus à cause de l’éloignement. Il faut garder et cultiver ce lien humain pour conserver la cohésion d’entreprise.

Et pour bientôt, la préparation du retour dans nos locaux en conciliant ses nouvelles habitudes avec les anciennes pour nous permettre de retrouver un début de lien social.

Les projets menés au sein d’EDIPUB font partie de ces liens qui réunissent les différents adhérents de l’association. La continuité et la qualité des échanges ont été assurées même pendant cette période exceptionnelle.

 

Timothée Join Lambert-TF1 pub – Secrétaire d’EDiPub

Pendant le confinement, je suis devenu SHIVA : « un cuisinier précis, un professeur 3 niveaux, un homme de ménage méticuleux…Et évidemment un salarié mobile et investi »

 

Eric Hersant - Media Figaro- Secrétaire Adjoint d’EdiPub

Cette triste crise a été un bouleversement inopiné et sans précédent de nos méthodes de travail et de management. Un pas de plus à marche forcée vers une nouvelle étape de la digitalisation de nos métiers avec une formidable capacité d’adaptation générale ! Dans ce nouveau contexte, nul doute qu’EdiPub saura continuer d’être un facilitateur à vos côtés. 

 

Jean Marc Besnard- JCDECAUX- Administrateur

Nous y voilà donc. Après le confinement, le déconfinement. Ce drôle de mot qu’on n’aurait jamais imaginé voir envahir nos vies et nos écrans il y a encore quelques mois.

Alors, tout va repartir comme avant ? Eh bien non, ou en tout cas pas tout de suite.

Parce que cette période nous a tous durablement marqués dans nos vies personnelles bien sûr, avec cette incroyable privation de liberté à laquelle nous nous sommes prêté de bonne grâce pour sauver des vies.

Parce que nos entreprises se sont trouvées incroyablement perturbées, mais qu’elles ont su s’adapter et inventer de nouvelles manières de travailler, souvent tout aussi efficaces, dans un temps record.

Parce que petits et grands vont à nouveau sortir dans la rue, mais avec des craintes, des masques et des « gestes barrière » à respecter.

Nos manières de vivre, de nous déplacer, de consommer les médias et de consommer tout court, vont probablement évoluer à la lumière de ce que cette crise nous aura appris.

A n’en pas douter, Edipub aura son rôle à jouer dans la manière dont les annonceurs, les agences et les médias vont devoir s’adapter aux évolutions de cette société que nous espérons tous meilleure et apaisée après cette épreuve.

 

Jean Marc Martin - France TV Publicité- Administrateur

Le confinement a permis de prendre encore plus conscience du besoin et de l’importance des relations humaines, de l’interactivité que n’importe quelle application ne peut, pour l’instant, remplacer.

Cependant, après quelques jours d’adaptation, nous avons su trouver les ressources pour avoir un fonctionnement proche de la normale et continuer à produire comme avant.

C’est peut-être aussi lié aux missions de back office qui se prêtent davantage à cela.

Chez FTP comme dans beaucoup d’entreprises, nous avons réussi à déployer en très peu de temps, l’ensemble des équipes en télétravail.

 

Cette période a permis de travailler différemment avec de nouvelles méthodes que l’on va réutiliser après puisqu’elles ont démontré leur efficacité.

L’expérimentation du bon fonctionnement du télétravail va sans aucun doute produire une accélération de cette pratique à l’avenir.

 

Soizic Loison –Architecte fonctionnelle d’EdiPub

Covid19 ! La dématérialisation des processus est devenue une évidence pour tous, une nécessité absolue pour certains, une opportunité pour d’autres.

 

Evelyne Sosnovsky – Déléguée Générale EdiPub -

Le confinement a certes été une épreuve : notre génération, contrairement à celle de nos grand parents (et de nos parents pour les babyboomers dont je suis), n’avait jamais été confrontée à une telle privation de liberté.

Mais rapidement, l’agilité intellectuelle, l’art de la débrouille, l’imagination, l’instinct  de solidarité, ont permis à tout un chacun, de penser différemment et donc de s’exprimer autrement. Les familles ont commencé à lever les yeux de leur smartphone et à se parler, les puzzles et autres jeux « physiques » de société ont fait un bond dans les foyers, les animaux se sont sentis libres de se balader dans les villes et la nature a repris ses droits.

Le télétravail, qui avait démarré dans les grosses entreprises, s’est développé dans les plus petites boites… et a prouvé son efficacité. L’école à la maison a permis aux parents de se remettre à niveau, la cuisine faite maison n’a jamais été autant plébiscitée, les Français ont augmenté leur épargne et la TV a retrouvé son public !

Alors pour moi, une seule proposition : pourquoi pas un mois de confinement obligatoire chaque année, pour nous permettre de nous retrouver en famille, de laisser reposer la nature, de revoir les étoiles bien brillantes là-haut, de ne plus surconsommer tout et n’importe quoi, et tout ceci rendu possible grâce à la dématérialisation ? Merci EdiPub J